Benoît XVI à Ratisbonne

Lundi 18 septembre 2006

Merci, cher G., pour ta contribution sur le discours de Benoît XVI!

Pour ma part je note que le Pape démarre presque bille en tête avec ceci:

”(L'empereur) s'adresse à son interlocuteur d'une manière étonnamment abrupte au sujet de la question centrale du rapport entre religion et contrainte. Il déclare: 'Montre-moi donc ce que Mohammed a apporté de neuf, et alors tu ne trouveras sans doute rien que de mauvais et d'inhumain, par exemple le fait qu'il a prescrit que la foi qu'il prêchait, il fallait la répandre par le glaive'. ”

Parmi les commentaires que j'ai lus au sujet de cette phrase il y a celui-ci: Le Pape a franchi un tabou; il est usuel que les membres des religions parlent *entre eux* de la paix etc; mais il n'est pas usuel qu'un responsable (en tout cas catholique) parle en public du contenu de la foi d'autres religions.

A mon sens c'est une grande maladresse de l'avoir fait. C'est même assez irresponsable dans le contexte politique actuel. Dire qu'il ne prend pas à son compte cette citation est trop facile; rien ne l'obligeait à citer ce texte!

Et vraiment cette citation est particulièrement insultante pour les musulmans, tant dans sa première partie (par exemple quand on sait à qui Thomas d'Aquin est redevable de sa connaissance d'Aristote; sans parler aussi, par ailleurs, du progrès des sciences au moyen-âge), que dans sa deuxième, qui est une interprétation qui ne fait pas l'unanimité autant que je sache.
Il existe au sein de l'Islam, comme parmi les chrétiens, des gens particulièrement pacifiques.

Amicalement,
Philippe Lestang

Rappel: ECN a pour objectif d'échanger sur la foi chrétienne. Pas de commenter, voire de critiquer, le contenu des autres religions…
Merci d'en tenir compte dans vos propositions de contributions!

 
ecn/ecn7.txt · Dernière modification: 2008/02/09 20:27 par pl
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki