"Qui es-tu?"

      Un participant d'ECN a proposé le texte suivant:

Dans son livre “La construction de soi, un usage de la philosophie” (éditions du Seuil, 2006), le philosophe Alexandre Jollien introduit la question, page 27, par une parabole tirée de la philosophie hindoue.

“Une femme meurt et arrive auprès du Maître de l'univers. Son divin interlocuteur lui demande: 'Qui es-tu?' Et la défunte de répondre: 'Je suis la femme de l'épicier.' Dieu, fin psychologue, renchérit: 'Qui es-tu?' La fidèle épouse en vient à dire qu'elle s'est mariée avec M.Y.
Dieu s'en moque et, sans relâche, poursuit son interrogation. La dame, après avoir successivement décliné sa profession, le nombre de ses enfants, son âge, ses loisirs, les hauts faits de sa vie, ne parvenant guère à se définir, demeure muette.”

     “Ils dirent à Jean-Baptiste: 'Qui es-tu?'
     Que nous apportions une réponse à ceux qui nous ont envoyés.
          (Jean 1,22 - évangile d'aujourd'hui 2 janvier!)

“Qui es-tu?”
Telle est la question que cet interlocuteur céleste pose à chacun!
J'ai beaucoup aimé ta contribution, cher F., car il me semble qu'elle ouvre la porte à un jeu qui est plus qu'un jeu, à des réponses diverses, multiples, que chacun de nous pourrait faire, et qui nous enrichiraient.

Par exemple est-ce que Saint Paul, lui qui dit “Ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi” oserait répondre à Dieu “Je suis le Christ” ??? :-)
Ce qui rejoint d'ailleurs la fin de l'histoire telle qu'on la raconte parfois: la “bonne réponse” serait “Je suis TOI”. Et vraiment non, je ne me vois pas dire cela à Dieu…

On dit qu'au début du récit d'Abraham, quand Dieu lui dit de quitter son pays, l'expression utilisée est “Va vers toi!”
Oui, il s'agit d'aller vers soi, de se trouver! Et on peut comprendre dans le même esprit la phrase de la Genèse après le péché originel. Dieu demande à l'homme: “Où es-tu?”
Adam, es-tu “hors de toi” comme Saint Augustin reconnaît l'avoir été:
“Tu étais en moi, et moi, j'étais hors de moi”.

Voilà quelques uns des échos que cette “simple” question éveille en moi (l'éveil, encore une jolie notion!).

On peut aussi conjuguer la question au passé et au futur: qui as-tu été? Qui vas-tu devenir?

Et enfin penser à la réponse d'Elie:
“J'ai un amour brûlant pour toi Seigneur!”
(1 Rois 19,14 - trad. “Parole de Vie”)

Amicalement, Philippe L

PS: Dans l'Exode (3,14), Dieu se révèle à Moïse en disant “Je serai qui je serai…” (trad. Nouvelle Bible Segond).

 
ecn/ecn6.txt · Dernière modification: 2008/02/09 20:17 par pl
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki