Après la mort...

Un participant à ECN écrit notamment:
     On ne peut pas dire que l'Evangile soit rassurant concernant l'avenir des non-croyants après leur mort: “Qui croit en lui n'est pas jugé; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils Unique-Engendré de Dieu.” (Jn 3:18). Certes, d'autres versets sont moins catégoriques: “Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, ceux qui auront fait le mal, pour la damnation” (Jn 5:29). Finalement, la phrase la plus optimiste, citée dans le catéchisme de l'Eglise catholique à propos du jugement après la mort, est de Saint Jean de la Croix: “Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l'amour.”

Cher O.,

A propos de la mort d'un athée, tu soulèves la question de ce qui se passe après la mort.

La première chose à avoir en tête, c'est que … nous ne savons pas! Le meilleur livre sur la question est de Urs von Balthasar “Espérer pour tous”, que j'ai résumé en quelques lignes en http://plestang.free.fr/p3.htm#esp: il y a dans l'évangile des affirmations “dans les deux sens”, et il n'est pas possible de choisir les unes plutôt que les autres.

En ce qui me concerne, je prends au sérieux les mises en garde de Jésus, que je comprends comme voulant dire qu'après la mort il y a encore des enjeux essentiels d'amour et de haine, et que nous devons nous y préparer. Je ne vois pas du tout la vie après la mort comme un univers binaire, où il y aurait d'un côté “le Ciel” et de l'autre “l'enfer”. J'avais déjà écrit sur la question en 2002 http://plestang.free.fr/notes.htm#11, et j'ai depuis approfondi ma position sur le site “Approches”.

Tu demandes ce qu'il en est des athées après la mort: je dirais, la même chose que pour tous les hommes! C'est d'amour dont il s'agit.

Ce qui, il est vrai, amène à la question suivante: pourquoi alors annoncer l'évangile, pourquoi inviter les hommes à se convertir à Jésus-Christ?
Eh bien tout simplement pour leur faire partager la grande joie que nous avons de comprendre le sens de la vie: aimer!

Le salut, c'est cela pour moi: avoir compris que le sens de la vie, c'est l'amour *tel que Jésus nous l'a montré* (et nous a rendu capables de le suivre). Tant que l'on n'a pas cette boussole, on est …. perdu! On n'a pas le vrai sens de la vie.

Je n'en dis pas plus; je développe tout cela sur mon site “Approches”.

Fraternellement à toi, en Christ;

 
ecn/ecn11.txt · Dernière modification: 2008/02/09 21:13 par pl
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki