Un billet au hasard: Expériences pastorales (liens)
  • Accueil
  • Fil RSS
  • Voyez aussi le site plestang.com
  •  

     

    Lectures (en)

    Grâce à Zite (sur iPad) qui me les fait découvrir, je lis de plus en plus de blogs anglais, surtout protestants ou évangéliques, mais aussi catholiques ou athées.
    Voici quelques liens qui m’ont intéressé:

    Le successeur de Zwingli parle de Marie montée au ciel dans son corps
    Comment distinguer une personne mûre d’une qui est immature (quel que soit l’âge)
    Quelle personne est-ce que je veux être? (et non: « que dois-je faire? »)
    Les Etats-Unis sont devenus une nation « coeur de pierre »
    4 do’s and 4 dont’s when talking to people you’ve never met
    Réconcilier la Bible et la science?
    Je ne suis pas (encore) chrétien mais je vais venir à votre église dimanche (une réserve cependant: au point 6, la Bible semble une sorte de Coran, liste de phrases, alors que nous sommes les témoins vivants de l’Esprit).
    Comment, depuis le 16° siècle, les protestants (US?) ont modifié à tort le message des réformateurs
    Adam et Eve n’ont pas existé

    A suivre /à compléter ultérieurement !


    Un texte pour les non croyants « ouverts »

    Je viens de rédiger et de mettre en ligne un texte de présentation du christianisme destiné à des personnes non-croyantes « ouvertes », c’est à dire n’ayant ni hostilité ni blocage.
    Depuis toujours j’ai le souci de formuler le christianisme d’une façon compréhensible par les hommes de notre époque, mais je n’avais jamais essayé d’expliquer par exemple la prière ou l’eucharistie.
    Ainsi pour la prière j’évite de parler de « dialogue avec Dieu », qui ne correspond pas strictement à la situation habituelle du chrétien. Pour la vie après la mort je m’efforce de ne pas en dire plus que ce qui ne peut guère être discuté. Etc.
    Le point de vue des non-chrétiens comme des chrétiens m’intéresse, tant sur ce qui est déjà rédigé que sur ce qui, d’après vous, devrait être ajouté ou développé.
    Lire: A un ami « ouvert ».


    A propos de la « CCBF »

    Je connais mal la « Conférence Catholique des Baptisé-e-s de France », et donc c’est avec hésitation que je me suis laissé aller à écrire quelques lignes à son sujet.
    Ayant lu attentivement son texte de présentation, j’ai donné, naïvement, mes réactions.

    En résumé: c’est l’Esprit qui dirige l’Eglise; ce que chacun de nous a de mieux à faire, c’est de se mettre à son écoute.
    Les objectifs que se propose l’association ne m’ont pas convaincu. Mais je suis sûr qu’elle fera cependant du travail utile.

    Lisez plutôt mon texte détaillé !


    La Nouvelle Bible Segond consultable gratuitement

    La Nouvelle Bible Segond, édition d’étude, est désormais consultable en ligne, et aussi téléchargeable gratuitement.

    La lecture intégrale en ligne est possible avec n’importe quel navigateur. Par contre le téléchargement n’est possible que sous Windows.

    Le texte de la « NBS » était déjà consultable en ligne; ce qui est nouveau, c’est que l’ensemble des tableaux et notes est désormais accessible.

    Cette mise à disposition est proposée par l’Alliance biblique française pour célébrer le bicentenaire de la naissance de Louis Segond,

    La « NBS » est un de mes instruments de travail habituels, compte tenu de la qualité de sa traduction et des documents annexes qu’elle propose.

    Voir en http://bible-etude-segond.com/.


    Une « pastorale d’engendrement »

    J’ai eu la chance d’entendre il y a quelques mois le père Philippe Bacq parler de ce qu’il appelle une « pastorale d’engendrement ». Cela m’a paru aussitôt essentiel, tellement cela renouvelle la vision que nous avons du rôle du chrétien et de l’Eglise.
    J’ai mis sur mon site un extrait d’une de ses conférences, et je vous en recommande vivement la lecture.

    De quoi s’agit-il? « D’une manière d’être en relation, et d’une manière d’agir, inspirées par l’Evangile »…
    Jésus n’a pas cherché à faire de tous les hommes des disciples. Et les béatitudes, comme le « jugement dernier » (Mt 25) montrent que tous ceux qui cherchent à vivre en faisant le bien sont fils et filles de Dieu.

    Il s’agit donc d’abord d’apprendre à regarder l’action de Dieu présente dans la vie des personnes qui cherchent à vivre de cette manière. Philippe Bacq les appelle les hommes et femmes du Royaume!

    « Par leurs convictions, elles sont parfois très loin de nous. Elles portent pourtant dans leur vie la présence de Dieu, la présence du Christ. Un jour, l’occasion peut se présenter de la leur révéler, de leur montrer combien leur vie est précieuse aux yeux de Dieu. »

    Philippe Bacq nous invite à agir « comme un semeur », et notamment à proposer largement l’évangile.
    « C’est toute la différence entre efficacité et fécondité. Dans une pastorale qui se veut efficace nous avons tendance à déterminer des passages obligés pour être sûrs d’arriver à un « produit fini » prédéterminé à l’avance.
    Dans une attitude de foi, qui attend la fécondité de ce que nous semons de la main de Dieu, nous savons que ce que nous récoltons est toujours différent de la semence jetée en terre.
    Donc, semer de petites réalisations symboliques, là où c’est possible. »

    Lire le texte « Une pastorale d’engendrement « .


    Le roi en son conseil…

    Je ne sais qui étaient les membres des conseils que certains rois avaient auprès d’eux. Dans le texte que je viens d’écrire, j’imagine que les évêques, et aussi le Pape, réunissent autour d’eux un certain nombre de personnes indépendantes, dont ils chercheraient vraiment à connaître le point de vue…

    Mais je commence d’abord par parler de la prière…

    Lire le texte « Prière et dialogue…« 


    L’Eglise du Cardinal Martini…

    Il y a les catholiques qui pensent que le Pape a toujours raison et que le Vatican ne fait jamais d’erreur. Et puis il y a ceux qui se rappellent qu’il y a eu de mauvais papes (c’est mal de dire cela? ce fut la cause de la Réforme!), et qui pensent que tout n’est pas blanc au Vatican.

    Dans le contexte actuel de « problèmes » successifs posés par le Vatican (Mgr Williamson, l’excommunication de Recife, l’affirmation sur le préservatif), cela fait du bien de lire « Le rêve de Jérusalem », du Cardinal Martini, sur lequel je viens d’écrire une note de lecture.

    Combien différente serait l’Eglise catholique si Martini avait élu Pape! Pour lui, par exemple, ce qui est important, c’est que les gens pensent au lieu de se laisser pousser par les circonstances: « la question de savoir s’ils sont croyants ou incroyants vient après ». Des jeunes, il veut faire des partenaires égaux: « sont-ils encore disposés à nous critiquer, ou bien s’éloignent-ils en silence? »

    Et sur Humanae Vitae! Dans un très beau chapitre sur l’amour, il évoque « le signe de grandeur que ce serait si l’Eglise était capable de reconnaître ses fautes et son manque de lucidité d’hier », en approchant la sexualité et la contraception d’une façon beaucoup plus centrée sur l’amour.

    Sans compter le passage où, un peu comme Dostoievski l’évoquait avec son « Grand inquisiteur », il imagine que le Christ, s’il vivait aujourd’hui, « combattrait tous les responsables de l’Eglise » de la même façon que, jadis, les Pharisiens. Par amour.


    Une affiche à la porte d’une église

    Que l’Eglise soit ouverte ou fermée, il est bon de donner sur une affiche les principales informations.

    Voici un bon exemple