Archives pour la catégorie Christianisme – nouvelles pistes

Des notes « spi et psy » personnelles

Je débute aujourd’hui une nouvelle page de mon site, sous le nom « Notes spi-psy« .

Ce sont des notes très personnelles, qui décrivent des aspects de ma spiritualité et de ma psychologie que je n’ai guère exprimés ailleurs. Sans doute chacun est-il différent, et ces notes ne serviront peut-être à personne, tant ce que je décris semblera peut-être particulier.

J’espère cependant que certains s’y retrouveront pour une part, et que cela donnera, aux mêmes ou à d’autres, l’envie de débattre!

Si le débat se développait, au delà des commentaires sur ce blog il pourrait se poursuivre sur le forum.

Voir « Notes spi-psy « .

Nouvelles pistes: vers un « lexique »

Le site plestang.com comprend depuis longtemps des textes constituant ce que j’appelle une « nouvelle approche » du christianisme, décrite principalement dans le texte « Pour une approche factuelle du christianisme ».
En complément des pages du site déjà consacrées à cette réflexion, je débute aujourd’hui une sorte de « lexique » destiné à commenter des mots du christianisme qui peuvent poser problème (deux seulement pour l’instant, mais cela devrait vite changer!).
Voir en http://www.plestang.com/red/a240.php.

Début d’un « guide d’introduction au christianisme »…

Je viens d’essayer de mettre en route un travail très vaste: une sorte de « catéchisme pour catéchumènes », sans cependant employer le mot « catéchisme » ni le mot catéchumène…
Sous le titre « Devenir chrétien », c’est un exposé d’ensemble de notre foi que je voudrais essayer de rédiger: ce qui conduira, si je le mène à bien, à un projet de livre.

L’expérience de mon exposé sur le salut m’amène à penser que mes idées sont maintenant suffisamment mûres pour pouvoir me lancer dans un travail de ce type.

Il n’y a pour l’instant que quelques paragraphes en ligne. Les commentaires sont déjà bienvenus. Comme je l’indique en tête du texte, si les discussions doivent se développer, le forum conviendra sans doute mieux que ce blog.

Lisez donc les premiers éléments de ce « guide » !

Pourquoi si peu de réactions à  « Approches »?

Continuant à approfondir mes réflexions sur « Approches « , je viens de débuter une série de questions, telles qu’elles pourraient m’être posées si un jour mon travail passe « sur la place publique « .
Le but de ces questions est de m’aider à approfondir mes réflexions.

La première est la suivante: « Pourquoi si peu de réactions à Approches « ?
Et la suivante: s’agit-il de « reconstruire  » le christianisme?

Voir les premières « questions « .

« Dieu « …

Dans mon texte « Approches « , j’écris que « Dieu  » est un mot forgé par les hommes pour parler de ce qu’ils perçoivent et conçoivent des réalités spirituelles supérieures.
Afin de préciser/exposer mieux ce que je veux dire, je viens de débuter une nouvelle page, consacrée à des approfondissements du texte « Approches « .

Et le premier texte s’intitule précisément « Dieu « …

« Approches « , finalement c’est quoi?

C’est en 2004 que j’ai publié le texte « Approches « , et ne l’ai guère modifié depuis.
Avec le recul, je me rends compte qu’il comprend pas moins de cinq idées force, qui dérivent pour une part les unes des autres.

Je viens d’expliciter ces idées dans un bref texte introductif.

Lire: Idées centrales du texte « Approches « 

Les commentaires sont bienvenus!

« Neurones intelligents « 

Je me représente parfois la relation « idéale  » entre chrétiens, comme similaire à des interactions entre neurones; mais nous sommes des neurones intelligents, bien-sûr.
Chacun de nous est en contact avec un certain nombre de personnes, reçoit et transmet des informations, et vit autant que possible une authentique relation d’amour avec tous.
C’est ainsi que je comprends le projet de Dieu sur nous: faire de l’ensemble des hommes, dès à présent mais surtout après que chacun ait été « accouché  » dans l’au-delà , une sorte de super-organisme.
Qui ne sera pourtant lui-même qu’une toute petite partie du réel…

Lire le texte « Amibes, et neurones intelligents « .

« Approches »: un travail par petites notes

Mon projet à long terme étant de publier un jour mes réflexions « Approches« , j’entreprends à partir de cette semaine de rédiger, si possible chaque jour, une (ou plusieurs) petites notes sur tel ou tel point du document de base.
On verra si je poursuivrai longtemps ou non. Si je me tiens à cette méthode, je disposerai sans doute après quelque temps d’un matériau sensiblement plus détaillé que celui de départ.
Sur le blog, un encadré en colonne de droite après le « nuage de mots-clefs » mentionnera les dernières notes ajoutées.

Par contre je ne vois pas la possibilité de créer un fil RSS pour ces nouveautés; mais je compte présenter un de ces jours sur ce blog les logiciels de veille qui permettent de surveiller les changements intervenus dans une page web: cette méthode est très efficace dans des cas comme celui que je commence ici.

Pour la discussion, ce billet de blog peut servir de point de départ. Ou, bien entendu, le forum, qui me paraît la meilleure approche 😉 .

L’Eglise du Cardinal Martini…

Il y a les catholiques qui pensent que le Pape a toujours raison et que le Vatican ne fait jamais d’erreur. Et puis il y a ceux qui se rappellent qu’il y a eu de mauvais papes (c’est mal de dire cela? ce fut la cause de la Réforme!), et qui pensent que tout n’est pas blanc au Vatican.

Dans le contexte actuel de « problèmes » successifs posés par le Vatican (Mgr Williamson, l’excommunication de Recife, l’affirmation sur le préservatif), cela fait du bien de lire « Le rêve de Jérusalem », du Cardinal Martini, sur lequel je viens d’écrire une note de lecture.

Combien différente serait l’Eglise catholique si Martini avait élu Pape! Pour lui, par exemple, ce qui est important, c’est que les gens pensent au lieu de se laisser pousser par les circonstances: « la question de savoir s’ils sont croyants ou incroyants vient après ». Des jeunes, il veut faire des partenaires égaux: « sont-ils encore disposés à nous critiquer, ou bien s’éloignent-ils en silence? »

Et sur Humanae Vitae! Dans un très beau chapitre sur l’amour, il évoque « le signe de grandeur que ce serait si l’Eglise était capable de reconnaître ses fautes et son manque de lucidité d’hier », en approchant la sexualité et la contraception d’une façon beaucoup plus centrée sur l’amour.

Sans compter le passage où, un peu comme Dostoievski l’évoquait avec son « Grand inquisiteur », il imagine que le Christ, s’il vivait aujourd’hui, « combattrait tous les responsables de l’Eglise » de la même façon que, jadis, les Pharisiens. Par amour.