Un billet au hasard: Transformer les news Twitter en flux RSS
  • Accueil
  • Fil RSS
  • Voyez aussi le site plestang.com
  •  

    Le réveil charismatique (présentation)

    Au cours de l’histoire du christianisme, de nombreux mouvements, de nombreuses « églises » ou communautés chrétiennes sont apparues et se sont malheureusement séparées les unes des autres, même si l’oecuménisme commence à progresser maintenant.

    Cela dit, un événement bien particulier, unique, s’est produit en 1901 à Topeka, dans le Kansas, et a conduit en quelques dizaines d’années au développement d’un puissant courant au sein de la plupart des églises.

    Cet événement, c’est la venue sensible de l’Esprit Saint sur un ensemble de fidèles, comme aux premiers temps de l’Eglise après la Pentecôte. D’où le nom du mouvement initial, « Pentecôtisme », qui a commencé à rassembler des chrétiens ayant vécu cette expérience d’effusion de l’Esprit; conduisant certains d’entre eux à parler des langues étrangères, d’autres à avoir des charismes tels que guérisons, connaissance de faits, etc., tels qu’ils sont énumérés dans les Actes des Apôtres et dans les lettres de Saint Paul.

    Nous sommes maintenant au deuxième siècle de ce nouveau temps de l’Eglise: le mouvement charismatique s’est répandu dans la plupart des confessions chrétiennes. Mais il est souvent un peu à part, mal connu et mal compris par les autres chrétiens, même si le Pape Paul VI a déclaré en 1975 que ce mouvement est « une chance pour l’Eglise et pour le monde ».

    On emploie parfois le mot « réveil » pour désigner ce mouvement:  les charismes miraculeux du Saint Esprit, qui étaient courants à l’époque des apôtres, redeviennent d’actualité.

    Certains, parmi les chrétiens, ne croient pas à ce que les charismatiques affirment vivre, ou s’en méfient. Il est vrai que, avec l’enthousiasme de néophytes, certains nouveaux charismatiques en parlent autour d’eux d’une façon qui surprend ou rebute: on les prend pour des illuminés…

    Les chrétiens ont toujours été invités à se laisser guider par l’Esprit Saint, et le font. Les saints, au long des siècles, ont vécu sous la conduite de l’Esprit et ont fait des miracles. La nouveauté apportée par le mouvement charismatique est cette « effusion de l’Esprit » proposée à tous, comme un deuxième baptême – d’où l’expression « baptême dans l’Esprit-Saint » , et aussi la prière régulière en « groupe de prière », au sein duquel  peuvent commencer à s’exercer les charismes.

    Il peut falloir des années de fréquentation de chrétiens charismatiques pour se décider un jour à demander ce nouveau « baptême », qui est préparé, dans certaines communautés, par sept semaines  de réflexion et de prière.

    La diversité des psychologies humaines, et la diversité des itinéraires, font qu’une personne peut être prête pour recevoir ainsi l’Esprit, et une autre pas; que l’une peut apprécier les gestes et attitudes habituels des groupes charismatiques, et d’autres au contraire être repoussés par eux. De même que parmi ceux qui ne croient pas en Dieu, certains peuvent à un moment donné rencontrer la foi, tandis que d’autres lui resteront hostiles tant les formes de la religion et le comportement de certains chrétiens les en auront écartés.

    Chacun doit suivre son cheminement personnel; Dieu seul sait si, pour celui-ci ou celle-là, l’entrée dans cette vie dans l’Esprit prendra sa place dans son itinéraire spirituel; ou bien s’il fait partie de ceux pour qui elle n’aura pas lieu pendant son existence terrestre.

    Quand on a reçu le baptême dans l’Esprit, au cours duquel on est invité à donner explicitement et totalement sa vie à Dieu, il peut falloir des mois pour commencer à en sentir les fruits, qui supposent naturellement une vie de prière solide, et la lecture assidue de Bible. On se sentira alors davantage guidé par l’Esprit; on brûlera davantage de charité pour les autres; éventuellement on recevra tel ou tel charisme. Mais la vie dans l’Esprit ne fait pas automatiquement des charismatiques des saints: ils gardent leur caractère, et leurs limites !