Un billet au hasard: Déterminisme et libre arbitre
  • Accueil
  • Fil RSS
  • Voyez aussi le site plestang.com
  •  

    « Qui aime l’état aime l’ENA »

    J’ai lu récemment trois livres fort intéressants – et désolants – sur la scolarité à l’ENA.

    Le meilleur est sans doute celui de Saint-Preux, « A l’ENA : y entrer, (s’)en sortir » qui, malgré son titre austère, est – comme les autres – une critique vigoureuse de la formation (?) qui y est donnée, consistant essentiellement, semble-t-il, à la capacité à produire, sous stress, des rapports sur n’importe quel sujet, basés sur un dossier qui vous est donné. Il ne s’agit pas d’apprendre – c’est une école « d’application » ! – mais de s’habituer à écrire sur n’importe quoi un rapport conforme à ce qu’on pense que les supérieurs attendent: le bon fonctionnaire bien dans le moule !

    J’ai repris le titre ci-dessus à un billet de blog de Nathalie MP, qui détaille notamment le rapport du jury d’admission, assez désolant lui aussi, tant sur les connaissances des candidats que par exemple sur leur orthographe…

    Au total beaucoup de gâchis, et une absence dramatique de prise de hauteur, comme le signale « La ferme des énarques  » , qui propose une série de pistes de changement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *