Un billet au hasard: Les tweets de Nicky Gumbel
  • Accueil
  • Fil RSS
  • Voyez aussi le site plestang.com
  •  

     

    Auto-édition: un essai chez « Books on Demand » (« BoD »)

    L’auto-édition ne doit pas être confondue avec l’édition à compte d’auteur, dans laquelle on paie, parfois cher, pour que votre livre soit publié.
    « Books on Demand » se situe dans la même catégorie que le classique « Lulu » et que Amazon Createspace: vous préparez votre texte en respectant certaines caractéristiques de format, puis l’entreprise l’imprime pour vous, crée aussi éventuellement une version électronique, et s’occupe – plus ou moins – de la distribution; c’est vous l’éditeur, mais vous devez donner – ou non selon les entreprises – une exclusivité de la distribution au prestataire/imprimeur.

    Amazon-CreateSpace est assez connu; ma femme Catherine y a publié 5 livres que je vous recommande. Une des limites de l’approche d’Amazon est qu’il n’est pas possible de commander dans une librairie les livres ainsi créés, car aucun système de marge adapté aux libraires n’est prévu en France; à noter aussi que le site Internet sur lequel on prépare la mise en page est en anglais.

    J’ai voulu tester un autre prestataire et ai choisi « Books on Demand » (« BoD » ), qui m’a semblé assez sérieux, pour imprimer un petit livre intitulé « Un dossier sur Puissance de la louange » .
    BoD a des formats de livres un peu particuliers, de sorte qu’il est utile d’installer sur votre ordinateur une sorte de driver d’imprimante qu’ils proposent, et de s’en servir pour définir le format de votre manuscrit (menu « Format/document »). Ensuite vous imprimez en pdf et vous le leur envoyez.
    Après le choix du prix de vente – donc de la marge (beaucoup de liberté) – et le choix de la couverture, plusieurs semaines sont nécessaires pour l’impression et la création de l’e-book sous divers formats (Kindle, Google Play Store, Apple iBooks, ePub). Le temps de transport des exemplaires imprimés depuis l’Allemagne est également assez long. Amazon, lui, ne prévoit que son propre format d’e-book, pas d’ePub ou autre.
    La conversion eBook faite par BoD est excellente, avec table des matières etc. Bien mieux que ce que j’avais été amené à faire moi-même, pour un autre livre, chez Createspace.

    Un certain nombre de prestations complémentaires sont gratuites, dont le dépôt à la BNF, et une forme de service de presse (envoi gratuit du livre aux journalistes qui le demandent – mais rien à voir avec la réactivité d’un vrai service de presse d’éditeur!);     Lire la suite »


    Un livre: « Dossier sur Puissance de la louange »

    Je viens de publier un petit livre intitulé « Un dossier sur Puissance de la louange » chez BoD; il est disponible en librairie sur commande, et prochainement sous divers formats numériques.

    Dans un autre billet je détaille mon expérience d’utilisation de BoD (« Books on Demand »), système d’auto-édition assez souple.

    Ce « dossier sur Puissance de la louange » est une introduction aux livres de Carothers. Il reprend, un peu retouché et sous un format plus agréable, un texte pdf qui est disponible sur ce site.

    Les livres de Merlin Carothers, notamment « Puissance de la louange » et « De la prison à la louange », sont bien connus.

    Ce « dossier » veut aider à découvrir d’une façon progressive cette approche de la louange en toutes circonstances: il ne s’agit pas d’une attitude béate et irréaliste, mais d’un chemin dans la foi. Ce dossier permet à chacun de comprendre peu à peu ce dont il s’agit, en partant de son expérience personnelle.
    Deux annexes assez développées le complètent. L’une récapitule la façon dont je comprends personnellement cette approche par la louange. L’autre, intitulée « A propos du mal dans le monde », est un long extrait d’une conférence du Père Duval-Arnould.

    Pour bien utiliser ce livre, il est souhaitable de disposer par ailleurs du livre « Puissance de la louange » (Editions Foi et Victoire).

    – 60 pages, 4 euros. Amazon et librairies. En format électronique, sera à 2 euros (et en promotion gratuite les premières semaines).
    Ah: J’ajoute qu’on peut le FEUILLETER sur le site d’Amazon ! Si, si !  Et en cliquant ensuite sur « Surprenez-moi! » on voit encore d’autres pages!!


    L’homme « augmenté » arrive !

    Un article de TechCrunch, commenté par Paris Singularity, nous informe qu’Elon Musk prépare l’amélioration de notre interface (humaine) de sortie des données ! La voix et le clavier, c’est trop lent !

    L’idée, que je n’avais pas bien comprise dans un premier temps, est non seulement de nous rendre capables de commander par la pensée à des ordinateurs, mais plus largement de contrôler, de chevaucher en somme, le développement de l’Intelligence Artificielle !

    La fameuse « singularité », le moment où les ordinateurs auront atteint un niveau d’intelligence extrêmement supérieur à celui de l’homme, est une menace… si nous ne sommes pas ces ordinateurs !

    Je comprends l’idée d’Elon Musk comme une étape pour que nous continuions à contrôler les Intelligences artificielles !

    Audacieux !

    (Je ne suis, de ce point de vue, pas tout à fait d’accord avec le titre que Paris-Singularity donne à son article – mais bon, c’est vrai qu’il faut « se protéger » aussi).