Un billet au hasard: Première heure d'hébreu
  • Accueil
  • Fil RSS
  • Voyez aussi le site plestang.com
  •  

    N’affirmer rien de plus… (Le fait Jésus)

    Ci-après, extraits d’un texte que j’adresse à des amis scientifiques à propos du livre « Le fait Jésus ».

    Parmi les nombreuses questions que je soulève dans le livre, certaines peuvent intéresser particulièrement les scientifiques et philosophes chrétiens, dans leurs relations avec les non-chrétiens:

    – Au début du livre, au lieu de parler d’un « Dieu créateur », je choisis de tourner la question différemment, en posant d’abord la question de l’existence éventuelle d’êtres très supérieurs. C’est une façon d’obliger en quelque sorte l’interlocuteur à affiner sa réflexion. A admettre que ce qui est en cause, c’est le tempérament et l’itinéraire de chacun, qui l’amène à accepter ou non d’être ouvert à une telle possibilité.
    C’est l’occasion de signaler l’approche philosophique de Ferdinand Gonseth (1890-1975, voir article de Wikipedia), par ailleurs mathématicien remarquable.

    – Dans la deuxième moitié du livre, je remets en cause beaucoup des façons de s’exprimer actuelles de la liturgie catholique: il est largement considéré maintenant, non seulement qu’Adam n’a pas existé, mais également – à vrai dire cela va ensemble – qu’il n’y a pas eu de chute. Compte tenu d’autres évolutions, et des nombreuses expressions datées – tirées ou non du Nouveau Testament – qu’utilise cette même liturgie, je propose d’inverser le problème, et au lieu de partir des mots du Nouveau Testament, de décrire les « faits » que les chrétiens considèrent comme acquis (même si nous savons, bien sûr, que les non chrétiens ne les admettent pas).

    L’idée est de réfléchir à la révélation comme à un fait; comme à la rencontre avec un être supérieur qui se révèle. Et à n’affirmer rien de plus à ce sujet que ce que nous pouvons considérer comme certain. Ce qui amène à laisser ouvertes beaucoup de questions, notamment parmi celles concernant l’au-delà.

    2 réponses à “N’affirmer rien de plus… (Le fait Jésus)”

    1. Susan Lars dit :

      Me voilà franchement triste.Je viens de voir ce clip (surtout à la 2eme) :http…. Comment peuvent-ils ! Pourquoi donc se moquer Jésus-Christ ainsi ? Que peut-on faire ?

    2. Ph.Lestang dit :

      Bonjour amie. J’ai supprimé le lien, ne voulant pas contribuer à la diffusion de vidéos d’intérêt douteux, sinon plus.
      A mon sens il faut ignorer ce genre de choses. Et demander au Seigneur de nous changer, nous: de changer notre coeur.
      Pour que nous soyons des témoins de l’amour.
      Il fera le reste.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *