• Accueil
  • Fil RSS
  • Voyez aussi le site plestang.com
  •  

    Débuts avec « Google Docs »

    Les applications en ligne proposées par Google sont très pratiques à utiliser. Google docs notamment permet d’écrire exactement comme on le fait dans un traitement de texte, et de partager ensuite, si on le veut, ce que l’on a écrit avec quelques personnes ou avec tout le web (publication comme page web); la mise à jour ou modification ultérieure du texte sera de même facile.

    Après quelques essais, je viens de commencer à utiliser Google Docs pour publier des notes diverses, notamment sur la Bible et sur mes lectures. L’avantage par rapport à un site web classique est qu’il n’y a aucun travail de mise en page html et d’envoi ftp à faire: il suffit de taper et de sauvegarder, la modification est aussitôt en ligne et visible par tous.

    Google docs permet même de travailler hors ligne (si on n’a pas de connexion internet): on continue à mettre à jour son document, et, lorsque la connexion internet sera à nouveau disponible, Google se chargera de reporter les modifications en ligne.

    Malheureusement Google docs ne fonctionne pas encore bien avec les téléphones portables (ou autres IPhones): on peut consulter les documents si on est connecté, mais absolument pas les modifier; cela viendra peut-être puisque depuis février la fonction de modification existe sur mobile pour les feuilles de calcul (tableurs).

    Il ne semble ne pas y avoir de fils RSS: d’ailleurs il devrait s’agir d’un fil informant des modifications ou additions à la page, ce qui est peu courant. Pour ma part je signalerai à l’occasion les additions sur le site ou par Twitter.

    Les deux premières pages que j’ai créées sont les suivantes:

    Notes de lectures: références brèves à des idées exprimées dans des livres; pour l’instant il n’y a qu’un livre de Benoît Billot.

    Commentaires sur la Bible: un nouvel essai pour rassembler peu à peu des remarques bibliques; pour l’instant très peu de choses aussi.

    Normalement il n’est pas nécessaire d’avoir un compte Google pour consulter la page web en cause.

    A suivre…