Un billet au hasard: "Est-ce un péché"?
  • Accueil
  • Fil RSS
  • Voyez aussi le site plestang.com
  •  

     

    Belles orientations pastorales; sites web perfectibles

    Deux sujets à ce billet, liés entre eux par la recherche que j’ai dû faire pour trouver le texte des orientations pastorales du diocèse de Nanterre, signalées par Golias (pour ceux qui n’aimeraient pas Golias, je signale que je lis aussi des blogs de tendance bien différente…).

    Mgr Daucourt, donc, a publié, datées du 11 octobre, des orientations pastorales assez remarquables. Elles sont les suivantes:

    – Placer l’option préférentielle pour les pauvres et la lutte pour la justice au coeur de la vie et de la mission des paroisses, mouvements et services,
    – Promouvoir des petites communautés fraternelles de foi,
    – Développer la catéchèse communautaire et intergénérationnelle,
    – Instaurer des équipes d’animation pastorale dans chaque paroisse,
    – Renouveler l’organisation du service matériel et économique des paroisses.

    J’ai essayé d’imaginer ce que cela voudrait dire dans ma paroisse, et je vois qu’il y a là une possibilité de remise en cause, de conversion, notable. Le document, pdf, fait 87 pages et est téléchargeable ici.

    Je note aussi que les titres sont clairs, directement compréhensibles et applicables, ce qui n’est pas toujours le cas de documents équivalents dans d’autres diocèses. Un grand bravo aussi sur le fait que le texte est disponible gratuitement, et non pas vendu.

    Venons-en maintenant à ce que j’ai constaté lors de cette recherche: sur le site du diocèse de Nanterre, j’ai eu du mal à trouver la page adéquate. En cherchant « Evénements », j’ai finalement trouvé la page mise en lien ci-dessus. Il est regrettable que pour un document de cette importance – et de cette longueur aussi, un résumé n’apparaisse pas sur le site lui-même!

    Voulant d’autre part pouvoir signaler sur « Delicious » une page qui parlerait de ces orientations, j’ai posé la question à Google et ai abouti sur la page adéquate du site de la Conférence des Evêques de France (c’est toujours cette appellation « conférence » qui figure en haut à gauche).

    Sur cette page, il y a certes un résumé, et notamment la liste des cinq orientations, mais: i. elles sont peu mises en valeur, perdues au milieu du premier paragraphe; et ii. il n’y a pas, dans l’article, de lien vers le site du diocèse de Nanterre et encore moins vers la page où est mentionné le pdf… Ou alors, à cause du point que je vais évoquer ci-dessous, je ne les ai pas vus!

    J’ajoute, parce que cela a tendance à m’énerver, que la lecture des articles du site de la cef est rendue difficile par la constante présence de mots en grisé permettant de faire apparaître des bulles avec des définitions hyper-élémentaires, du genre: « Prêtre= chrétien qui a reçu le sacrement de l’ordre ». Ma suggestion serait, non pas de retirer ces définitions, mais de ne pas mettre en grisé les mots définis, pour éviter de briser la lecture de la majorité des internautes. D’autant que la police de caractère choisie est assez petite.

    Enfin, je dis tout cela « for what it’s worth »… (FWIW en anglais)


    Débuts avec « Google Docs »

    Les applications en ligne proposées par Google sont très pratiques à utiliser. Google docs notamment permet d’écrire exactement comme on le fait dans un traitement de texte, et de partager ensuite, si on le veut, ce que l’on a écrit avec quelques personnes ou avec tout le web (publication comme page web); la mise à jour ou modification ultérieure du texte sera de même facile.

    Après quelques essais, je viens de commencer à utiliser Google Docs pour publier des notes diverses, notamment sur la Bible et sur mes lectures. L’avantage par rapport à un site web classique est qu’il n’y a aucun travail de mise en page html et d’envoi ftp à faire: il suffit de taper et de sauvegarder, la modification est aussitôt en ligne et visible par tous.

    Google docs permet même de travailler hors ligne (si on n’a pas de connexion internet): on continue à mettre à jour son document, et, lorsque la connexion internet sera à nouveau disponible, Google se chargera de reporter les modifications en ligne.

    Malheureusement Google docs ne fonctionne pas encore bien avec les téléphones portables (ou autres IPhones): on peut consulter les documents si on est connecté, mais absolument pas les modifier; cela viendra peut-être puisque depuis février la fonction de modification existe sur mobile pour les feuilles de calcul (tableurs).

    Il ne semble ne pas y avoir de fils RSS: d’ailleurs il devrait s’agir d’un fil informant des modifications ou additions à la page, ce qui est peu courant. Pour ma part je signalerai à l’occasion les additions sur le site ou par Twitter.

    Les deux premières pages que j’ai créées sont les suivantes:

    Notes de lectures: références brèves à des idées exprimées dans des livres; pour l’instant il n’y a qu’un livre de Benoît Billot.

    Commentaires sur la Bible: un nouvel essai pour rassembler peu à peu des remarques bibliques; pour l’instant très peu de choses aussi.

    Normalement il n’est pas nécessaire d’avoir un compte Google pour consulter la page web en cause.

    A suivre…